Nouveau produit

L'alfalfa est notamment recommandé chez la femme ménopausée pour atténuer les bouffées de chaleur
  • Interdit femme enceinte
  • Interdit femme allaitante
  • Interdit bébé
  • Interdit enfants -6 ans
Ce produit est un médicament sans ordonnance, pour votre sécurité, veillez à consulter la notice.

ALFALFA EPS - Phytothérapie PhytoPrevent

Medicago sativa - extrait plante fraîche standardisé en solution buvable - Pilèje

14,90 € TTC

L’alfalfa également appelée « luzerne » est une plante réputée pour sa richesse en nutriments et ses propriétés médicinales. L'alfalfa est notamment recommandé chez la femme ménopausée pour atténuer les bouffées de chaleur et lutter contre l'ostéoporose. 
L'alfalfa est ici présenté sous forme d'EPS (Extraits fluides de Plantes fraîches Standardisés et Glycérinés). Il s'agit d'une solution buvable sans sucre ajouté et sans alcool.

+

Ajouter à ma liste

Fiche technique

Mode d'administration Buvable

Pour atténuer les bouffées de chaleur et lutter contre l'ostéoporose. 

L’alfalfa (medicago sativa) est une plante herbacée vivace de la famille des Fabaceae. Originaire d'Asie occidentale, elle mesure entre 30 et 90 cm. Sa tige est dressée, ses feuilles sont formées de 3 folioles (parfois plus) et ses fruits sont creusés de nervures.  Les fleurs, bleu-violet, sont disposées en grappes et la floraison a lieu entre juin et octobre. Les parties aériennes sont les parties de la plante utilisées en médecine.


Principe de pr
éparation de l'EPS d'Alfalfa (mis au point par Phytoprevent).

Sélection de plantes fraîches
Phytoprevent sélectionne des plantes fraîches, issues préférentiellement de la culture biologique ou de l'agriculture raisonnée. En fonction des parties utilisées des plantes, celles-ci sont récoltées au moment où elles sont les plus riches en composés : racines et feuilles avant la floraison, fleurs et sommités fleuries pendant une période assez sèche.


Congélation
La plante est ensuite congelée dans les 24h qui suivent sa récolte, à proximité de son lieu de culture. Cette congélation permet de stopper la plupart des processus biologiques et enzymatiques qui peuvent être responsables de sa dégradation. Elle permet ainsi de préserver la qualité des composés de la plante. La chaine du froid est respectée pendant le transport de la plante, jusqu'à son acheminement dans les lieux de stockage.


Le broyage de la plante congelée
Étape très importante avant l'extraction, le broyage à froid consiste à réduire la plante en fines particules, toujours à basse température afin de préserver les composés de la plante. Cette étape permet d'optimiser l'extraction des composés par les solvants.


La lixiviation alcoolique
La lixiviation, étape brevetée du processus Phytostandard®, consiste en une extraction du maximum de composés de la plante à l'aide de solvants de degrés alcooliques variables, tout en préservant leur intégrité.


Le recueil des extraits
Les différentes fractions extraites de la plante, eau et alcool, sont recueillies.


L'évaporation sous vide
L'alcool est évaporé sous vide


La standardisation
Le "concentré" d'extraits de plantes ainsi obtenu est mélangé à de la glycérine d'origine végétale, en fonction de la galénique finale, ou de la fibre d'acacia d'origine biologique.

 

Composition chimique des parties aériennes

Flavonoïdes : flavones (apigénine, lutéoline, tricine), flavonols (quercétine, kaempférol), anthocyanes et flavanols.

Phytoestrogènes :

  • Isoflavones : génistéine-5-7-4-trihydroxy-iso-flavone, biochanine A, daidzéine-7-4-dihydro-isoflavone, formononétine, coumestrol, 4-méthoxy-coumestrol, 3-méthylcoumestrol.
  • Lignagnes (dérivés des benzopyrones) : 11-12-diméthoxy-7-hydroxy-coumestane, lucernol, médicagol, sativol, trifoliol.
     

Lipides :

  • Cétones,
  • Lécithine, phosphatidyl-éthanolamine, phossitol choline,
  • Caroténoïdes
  • Stérols (sitostérol, stigmastérol, spinastérol).


Saponosides triterpéniques

Vitamines : A, D, E, K

Minéraux : calcium, potassium, magnésium, phosphore



Principales indications :

En lien avec ses propriétés oestrogéniques

  • Carence en oestrogènes chez la femme ménopausée (bouffées de chaleur, ostéoporose)
  • Carence en oestrogènes avec hyperandrogénie (acné, séborrhée, pilosité excessive) de l'adolescente à la personne âgée.


En lien avec ses propriétés métaboliques

  • Troubles lipidiques ou glucidiques apparaissant à la ménopause.



Principales propriétés :

Activité oestrogénique
L'ANSES considère l'alfalfa comme une plante ayant une activité oestrogénique in vivo et in vitro.

Régulateur métabolique

  • Cholestérol : diminution de l'absorption intestinale de cholestérol et du ratio cholestérol total plasmatique/HDL.
  • Glycémie : L’alfalfa est traditionnellement utilisé pour le diabète. Cette action a été mise en évidence in vivo sur des modèles de souris diabétiques. L’alfalfa stimule l’incorporation du glucose sous forme de glycogène dans le muscle abdominal et possède des propriétés similaires à celles de l’insuline.


Autres propriétés :
Hémostatique, antihémorragique, antifongique et reminéralisante.

Posologie de l'EPS d'alfalfa : 1 cuillère à café par jour.

En mélange :
L'avis du médecin est recommandé avant de prendre tout mélange d'EPS.


  • Acné de l'adolescente avec signes d'hypoestrogénie et d'hyperandrogénie

EPS Alfalfa 1/2 + EPS Ortie racine 1/2 : 1 à 2 cuillères à café par jour pendant 3 mois, renouvelable.

  • Ménopause avec bouffées de chaleur et sudation

EPS Alfalfa 1/2 + EPS Houblon 1/2 : 1 à 2 cuillères à café par jour pendant 3 mois minimum, renouvelable.



L'alfalfa est contre-indiqué en cas d'hyperoestrogénie, de cancers hormono-dépendants (sein-utérus) et en cas de risque allergique.

L'alfalfa n'est pas recommandé en cas de traitement anticoagulant car il pourrait en perturber l'action.

De rares effets indésirables peuvent potentiellement survenir : troubles gastro-intestinaux (diarrhées), dermatites et arthralgies.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.