Nouveau produit

La canneberge est utilisée pour prévenir et lutter contre les infections urinaires.
  • Interdit bébé
  • Interdit enfants -6 ans
Ce produit est un médicament sans ordonnance, pour votre sécurité, veillez à consulter la notice.

CANNEBERGE EPS - Phytothérapie PhytoPrevent

Vaccinum macrocarpon - extrait plante fraîche standardisé en solution buvable - Pilèje

14,90 € TTC

Egalement nommée “airelle”, “atoka”, “pomme des prés” ou “cranberry”, la canneberge est couramment utilisée en Amérique du Nord où elle est largement cultivée. Ses fruits sont consommés sous forme séchée, en confiture, en sauce ou en jus.
Dès le milieu du XIXème siècle, les baies de canneberge sont recommandées pour prévenir et traiter les infections urinaires. Si cet usage fut délaissé après la seconde guerre mondiale suite à l’apparition des antibiotiques de synthèse, la science a toutefois recommencé à s'y intéresser dans les années 60 avec la mise en évidence des premières résistances aux antibiotiques.

Si vous souhaitez mélanger plusieurs EPS ensemble, rendez-vous sur l'espace "faire mon mélange en ligne" en cliquant sur ce lien :

https://www.pharmacie-homeopathie-generale.fr/faire-son-melange-de-plantes-sur-mesure/2580-mon-melange-d-eps-extraits-de-plantes-fraiches-standardisees.html

+

Ajouter à ma liste

Fiche technique

Mode d'administration Buvable

Prévenir et traiter les infections urinaires

La canneberge (Vaccinium macrocarpon) est un arbrisseau à feuilles persistantes de la famille des Ericaceae. Poussant à l’état sauvage dans les régions froides d'Amérique du Nord, la canneberge apprécie un sol au pH acide (4-5).  Ses rameaux peuvent atteindre 80 cm et portent de petites fleurs ovales et roses qui produisent des baies rouges. Ces fruits au goût acidulé, sont récoltés de fin septembre à fin octobre et sont utilisés en médecine.

La Canneberge est ici proposée sous forme d'EPS (Extraits fluides de Plantes fraîches Standardisés et Glycérinés). Il s'agit d'une solution buvable sans sucre ajouté et sans alcool.

Principe de préparation des EPS (mis au point par Phytoprevent).

Sélection de plantes fraîches
Phytoprevent sélectionne des plantes fraîches, issues préférentiellement de la culture biologique ou de l'agriculture raisonnée. En fonction des parties utilisées des plantes, celles-ci sont récoltées au moment où elles sont les plus riches en composés : racines et feuilles avant la floraison, fleurs et sommités fleuries pendant une période assez sèche.

Congélation
La plante est ensuite congelée dans les 24h qui suivent sa récolte, à proximité de son lieu de culture. Cette congélation permet de stopper la plupart des processus biologiques et enzymatiques qui peuvent être responsables de sa dégradation. Elle permet ainsi de préserver la qualité des composés de la plante. La chaine du froid est respectée pendant le transport de la plante, jusqu'à son acheminement dans les lieux de stockage.

Le broyage de la plante congelée
Étape très importante avant l'extraction, le broyage à froid consiste à réduire la plante en fines particules, toujours à basse température afin de préserver les composés de la plante. Cette étape permet d'optimiser l'extraction des composés par les solvants.

La lixiviation alcoolique
La lixiviation, étape brevetée du processus Phytostandard®, consiste en une extraction du maximum de composés de la plante à l'aide de solvants de degrés alcooliques variables, tout en préservant leur intégrité.

Le recueil des extraits
Les différentes fractions extraites de la plante, eau et alcool, sont recueillies.

L'évaporation sous vide
L'alcool est évaporé sous vide

La standardisation
Le "concentré" d'extraits de plantes ainsi obtenu est mélangé à de la glycérine d'origine végétale, en fonction de la galénique finale, ou de la fibre d'acacia d'origine biologique.

Composition chimique des baies de canneberge :

Acides organiques :
  -Acides aliphatiques : citrique, quinique, malique, oxallique
  -Acides phénols : esters de l’acide benzoïque dont le benzoyl-1-O-β-D-glucose et le benzoyl- 6-O-β-D-glucose

Flavonoïdes : flavonols : kempférol, quercétol, myricétol

Anthocyanes : anthocyanines (3-O-galactoside péonidine, 3-O-galactoside cyanidine, 3-O-ara-binoside cyanidine, 3-arabinoside péonidine)

Tanins :
  -Solubles : acides gallique et ellagique
  -Composés : proanthocyanidines (PAC) de type A2

Sucres : fructose et D-mannose

Principales propriétés et utilisations de la canneberge : 

Action préventive dans les infections urinaires à colibacilles

L’ANSM considère que la canneberge conduit à une diminution de la fréquence des infections urinaires dues à certains E. coli uropathogènes présentant des P-fimbrae (pili de type P), chez des femmes adultes.
Les recherches ont permis de montrer que la canneberge agit en inhibant l’adhérence de certaines bactéries E. coli en diminuant la synthèse de la paroi bactérienne et celle des protéines d’adhésion au niveau des pili de type P. Ces inhibitions, entrainant une diminution de l’adhérence des bactéries sur les parois des voies urinaires, sont dues à la présence de ses proantho-cyanidines de type A (PAC de type A).

Propriété anti-lithiasique
L’équipe de Gettman a réalisé une étude sur 12 patients avec des antécédents de calculs d’oxalate de calcium. L’ingestion de 1L de jus de canneberge pendant 7 jours a permis de montrer une diminution du pH urinaire de 5,97 à 5,67, une augmentation significative du calcium et de l’oxalate urinaire et une légère augmentation de la concentration urinaire en ions magnésium et ammonium. Le jus de canneberge augmenterait donc le risque de lithiase d’oxalate de calcium tandis qu’il diminuerait le risque de lithiase phosphocalcique.

Propriétés antibactériennes et antivirales
Action inhibitrice de l’adhérence de H. pylori : in vivo et in vitro, la canneberge diminue l’adhérence de la bactérie Helicobacter pylori (responsable des ulcères) à la muqueuse gastrique, d’où son utilisation dans la prévention des ulcères gastriques. Cette propriété est due à certains composants de la canneberge, les NDM (Non Dialysable Material), molécules de haut poids moléculaire.

Action inhibitrice de la plaque dentaire : l’équipe de Weiss et al. rapporte qu’un des composants du jus de canneberge appartenant aux NDM, a la capacité d’empêcher la congrégation de certaines bactéries responsables de la plaque dentaire et de maladies parodontales.

Posologie de l'EPS de canneberge : 1 cuillère à café par jour

En Mélange :
L'avis du médecin est conseillé avant de prendre un mélange d'EPS.

  • Prévention des infections urinaires récidivantes (collibacilloses) :

EPS Canneberge 2/3 + EPS Piloselle 1/3 : 2 cuillères à café dans 1 litre d'eau à boire dans la journée. Durée : 5 jours sur 7 pendant 20 jours. (Renouvelable).

  • Prévention des récidives ulcéreuses à Hélicobacter pylori (en complément de traitements de référence) :

EPS Canneberge 1/2 + EPS Réglisse 1/2 : 1 cuillère à café 2 fois par jour. Durée : 6 semaines (renouvelable après une interruption de 15 jours).

Précautions d’emploi
-Prudence chez les personnes souffrant d'hyperuricémie ou avec des antécédents de lithiase urique (l’acidification des urines par la canneberge pourrait faciliter l’apparition de calculs rénaux).
-Prudence chez les personnes diabétiques, en raison de la présence des sucres du fruit.

Si les symptômes persistent, veuillez consulter rapidement un médecin.