Guide conseils des pharmaciens pour choisir vos compléments alimentaires ou le bon oligo-élement ?

Vous trouverez ci-joint une fiche d'explications pour bien choisir un ou plusieurs compléments alimentaires.

La qualité des matières premières prime, mais comment la connaître ? Le type de mélange proposé est-il pertinent ? etc...

Un complément alimentaire est une denrée alimentaire dont le but est de fournir un complément de nutriments ou de substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique (vitamines, minéraux, acides gras ou acides aminés) manquants ou en quantité insuffisante dans le régime alimentaire normal d'un individu. 

Sous-catégories

  • Acidité gastrique -...

    Le reflux, qu’est-ce que c’est ?

    Le reflux oesophagien est une affection médicale qui affecte l'œsophage, le tube qui relie la gorge à l'estomac. Elle est causée par un dysfonctionnement du sphincter inférieur de l'œsophage (LES), qui empêche normalement l'acide gastrique et d'autres contenus de remonter dans l'œsophage. La cause exacte du reflux œsophagien est inconnue, bien qu'on pense qu'elle est liée à des facteurs liés au mode de vie tels que l'alimentation et le stress.

    Brûlures d’estomac, gastrite, reflux gastro-oesophagien, RGO, ulcère. Tous ces termes désignent une inflammation de la muqueuse de l’estomac qui entraîne douleurs, brûlures, crampes. Il peut également y avoir des ballonnements et des éructations.

    Les causes du reflux

    Parfois dû à un excès d’alcool, ou de tabac, à une alimentation trop épicée ou trop riche ou trop acide, au stress aussi. Mais cela peut venir d’un médicament, d’une carence en vitamine, ou en fer, d’une radiothérapie… Il est donc important de consulter un médecin, pour exclure un ulcère gastrique, mais aussi la présence d’une bactérie Helicobater pylori.

      

    8 conseils hygiéno-diététiques en cas de reflux

    1. Fractionner les repas

    2.  Manger lentement en mastiquant et dans une ambiance apaisée

    3. Eviter fritures, graisses saturées, laitages, sucres…

    4. Eviter les aliments acides : citron, tomate,…

    5. Eviter les vêtements trop serrés

    6. Eviter de s’allonger après les repas

    7. Surélever la tête du lit

    8. Lutter contre le stress qui augmente la sécrétion acide au niveau de l’estomac

    Notre sélection de compléments alimentaires qui peuvent soulager :

     Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

     

  • Acné

    L'acné résulte de l'hypersécrétion de sébum, qui s'accumule dans les pores de la peau et génère des comédons (les fameux points noirs).

    Les choses empirent lorsqu'une bactérie naturellement présente à la surface de la peau, Propionibacterium acnes, se met à proliférer au niveau de ces points noirs. Il en résulte des lésions inflammatoires telles que les papules, les pustules voire même des nodules. 

    Cette affection de la peau touche environ 80% des adolescents en France et si elle régresse spontanément avec l'âge, il arrive qu'elle persiste chez l'adulte, et tout particulièrement chez la femme en raison de l'implication des hormones. En effet, l'hypersécrétion de sébum est liée à des variations hormonales (surtout androgéniques).

    Quelles solutions pour se débarrasser de son acné ?

    Autant vous prévenir, la solution miracle, radicale en une nuit ou une semaine n'existe pas. En revanche, il existe des solutions efficaces.

    • Premièrement : évaluer l'importance de votre acné. Si votre visage est trop recouvert de boutons, avec risque de cicatrices profondes, il faut consulter un dermatologue.
    • Deuxièmement : faire le point concernant son alimentation. Une acné passagère vers la puberté est normale. Mais nous constatons qu'une alimentation riche en graisses accentue l'acné. Elle devient même la source de l'acné. Burger, mayonnaise ou autres sauces plus boissons sucrées sont à bannir de votre alimentation si vous tenez à retrouver une peau saine. Si vous cherchez une réponse rapide à votre problème, c'est assez radical pour réduire le nombre de boutons.
    • Enfin, pensez à faire respirer votre peau. Un peu de sport, des cheveux en arrière et boire assez d'eau.

    Pour soutenir vos efforts et accélérer le traitement de votre acné, nous vous proposons ces trois compléments nutritionnels. Les retours de nos patients sont très satisfaisants.

    1- Dermo-net

    2- Rubozinc ou des ampoules de zinc

    3- Levure de bière

  • Allergie – Rhume des...

    Le rhume des foins ou rhinite allergique

    La rhinite allergique ou rhume des foins, est due à un allergène, le plus souvent les acariens de la poussière de maison, les pollens de graminées et les chats, qui déclenche un certain nombre de réactions dans l’organisme. Les symptômes les plus fréquents sont les suivants : éternuements en salve, écoulement et obstruction au niveau du nez. Des signes oculaires peuvent être associés : rougeur, larmoiements, impression de sable dans les yeux…

    Les circonstances de survenue sont souvent caractéristiques : exposition à la poussière, promenade dans la nature au printemps, tonte de la pelouse, proximité d’un chat… La rhinite allergique peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie. 25% de la population est concernée et les chiffres sont en augmentation.

    Conseils hygiéno-diététiques en cas de rhume des foins

    1. Supprimer le tabac

    2. Utiliser des produits ménagers naturels

    3. Aérer et sortir de la maison le matin tôt ou tard le soir

    4. Changer de vêtements tous les jours

    5. Rincer le nez quotidiennement avec un spray d'eau de mer ou du sérum physiologique

    6. Faire une cure pour soutenir le foie

     

    Voici une sélection de compléments alimentaires et oligoéléments qui peuvent aider :

     Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Arthrose - Rhumatismes

    L'arthrose : qu’est-ce que c’est ?

    L’arthrose est une pathologie mécanique qui correspond à un vieillissement naturel ou provoqué d’une articulation (genou, poignet,…). Elle attaque l’os sous le cartilage mais aussi le cartilage articulaire générant des déformations, des limitations articulaires et des douleurs.

    L’arthrose est une maladie invalidante au quotidien. On parle de rhumatisme.

    Avec l’usure, l’articulation finit par se fissurer, s’effriter et entraîner des réactions de congestion et d’inflammation conduisant à la raideur et à l’incapacité fonctionnelle.

    La douleur de l’arthrose est dite mécanique, car elle augmente après l’effort, quand l’articulation est sollicitée. Elle peut être sensible aux changements de pression, voire de temps (barosensible), aggravée le plus souvent par les basses pressions atmosphériques, le froid et l’humidité.

    Nos  conseils hygiéno-diététiques en cas d'arthrose 

    1.  Lutter contre le surpoids
    1. Pratiquer une activité physique douce régulière pour entretenir la mobilité des articulations : natation, marche. Éviter les sports qui les usent (ski, foot, tennis)  

    2. Éviter de porter des charges lourdes

    3. Bouger ! Les postures figées favorisent le raidissement des articulations. Faire des étirements qui en améliorent la souplesse

    4. Drainer régulièrement l’organisme avec des plantes (artichaut, ..)

    5. Boire une eau pauvre en résidu sec (moins de 10 mg/l)

    6. Favoriser une alimentation riche en calcium, vitamine D3, K2, et C. Limiter notamment les laitages.

     

    Voici une sélection de compléments alimentaires qui peuvent soulager :

    Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Circulation - Retour...

    Comment améliorer le retour veineux et éviter les troubles de la circulation sanguine ? 

    Jambes lourdes, varices, hémorroïdes, rétention d’eau, œdèmes voire même cellulite :

    Ces troubles vous sont familiers ? Ils peuvent résulter d’une mauvaise circulation sanguine ou en tout cas sont aggravés par la stase veineuse.

    En effet, une insuffisance veineuse correspond à une stagnation du sang, généralement dans les membres inférieurs du fait de la gravité, ce qui provoque une dilatation des vaisseaux et peut entraîner une sensation de jambes lourdes, la formation de varices, d’œdèmes ou encore une crise hémorroïdaire lorsque ce sont les veines appelées « hémorroïdes » qui sont atteintes.

    Les problèmes de retour veineux concernent une part importante de la population avec une prédominance chez la femme, surtout pour la rétention d’eau et les jambes lourdes.

    Quand consulter ?

    En cas de fortes douleurs, d’œdèmes importants ou suite à l’apparition de varices, il est recommandé de consulter un médecin. De même, si le gonflement est unilatéral (c’est-à-dire qu’il touche un seul côté et pas l’autre), si vous êtes sous traitement par corticoïdes, si vous faites de l’hypertension ou si vous ne pouvez plus retirer vos bagues ou enfiler vos chaussures, il sera également indispensable de voir le médecin.

    En ce qui concerne la crise hémorroïdaire, les signes d’alarme sont les suivants : saignement anal chez la personne de plus de 50 ans, douleur intense, fièvre, selles de couleur noire et crise qui dure plus de 5 jours.

    Nos Conseils Hygiéno-Diététiques

    Comme toujours, il existe des mesures préventives simples mais fondamentales pour celles et ceux qui souffrent de troubles de la circulation :

    • Eviter de rester trop longtemps debout ou assis sans bouger (marcher et changer très souvent de position pour stimuler la circulation).
    • Pratiquer régulièrement une activité physique.
    • Lutter contre le surpoids.
    • Porter des chaussettes ou des bas de contention.
    • Ne pas porter de vêtements trop serrés.
    • Eviter les bains chauds, les saunas ou hammams car la chaleur dilate les vaisseaux sanguins.
    • Sous la douche, s’asperger les jambes avec de l’eau fraiche dans le sens du retour veineux : du bas vers le haut.
    • Manger chaque jour des fruits et des légumes frais riches en antioxydants.
    • Eviter de manger trop salé.
    • Boire quotidiennement suffisamment d’eau mais pas trop (environ 1,5L/j).

    Parallèlement à ces conseils, voici une sélection de compléments alimentaires qui peuvent vous aider :

    Les veinotoniques et vasculoprotecteurs :

    • Opti-V’n - PHG : 2 gélules par jour, en dehors des repas, en cure de 30 jours (renouvelable).

    Ou

    • Ergyveine - NUTERGIA : Prendre à l’aide du bouchon doseur 10 à 20 mL par jour dans un peu d’eau.

    Ou

     Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Ballonnements

    Ballonnements, flatulences, gaz intestinaux, qu’est-ce que c’est ?

    La fermentation de certains aliments comme les choux et les légumineuses entraîne un excès de gaz dans les intestins ce qui provoque inconfort et douleurs.

    Par ailleurs, notre microbiote, l’ensemble des bactéries et microorganismes dans nos intestins, est stable. Mais certains facteurs peuvent altérer son équilibre : médicaments, alimentation déséquilibrée… C’est alors la dysbiose évoquée comme cause potentielle du syndrome de l’intestin irritable car elle peut provoquer notamment des ballonnements avec excès de gaz.

     Les symptômes sont bénins le plus souvent, mais l’inconfort est réel.

     Conseils hygiéno-diététiques

    1. Manger lentement dans une atmosphère détendue

    2. Mastiquer longuement

    3. Limiter les aliments fermentescibles : choux, oignon, poireau, ail, légumes secs,…

    4. Eviter les édulcorants à base de polyols

    5. Limiter la consommation de fibres solubles (pectine, gommes)

    6. Limiter le stress

      

    Voici une sélection de compléments alimentaires qui peuvent soulager :

     

    Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Bouffées de chaleur

    Les bouffées de chaleur sont l’un des signes cliniques les plus fréquents de la ménopause.

    Elles sont liées à la baisse de production d'oestrogènes par les ovaires. Elles ne sont pas graves, mais inconfortables et peuvent altérer la qualité de vie, car elles surviennent le jour comme la nuit, à une fréquence, une intensité et une durée très variables. Les symptômes sont les suivants : impression soudaine de chaleur, une rougeur de la face et du cou, qui peut s’étendre aux bras, dues à une vasodilatation, des palpitations et de sueurs parfois importantes.

    Conseils hygiéno-diététiques

    1. Porter des vêtements en fibres naturelles qui laissent respirer la peau

    2. Limiter la consommation de boissons chaudes

    3. Boire régulièrement de l’eau fraîche

    4. Utiliser un vaporisateur d’eau si besoin

    5. Vivre dans une habitation chauffée à 18°C maximum.

     

    Voici une sélection de compléments alimentaires qui peuvent vous soulager :

     Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Constipation

    De quoi s’agit-il et comment se soigner ?

    La constipation est un problème digestif courant qui peut être extrêmement inconfortable et même douloureux. Il est important de comprendre les causes et les symptômes de la constipation afin de la prévenir et de la traiter.
    La 
    constipation est définie comme l’association d'une diminution de la fréquence des selles et d'une difficulté à aller à la selle. La constipation peut être temporaire ou chronique. Il peut aussi s'agir d'un symptôme révélateur d'une pathologie, il est donc important de prendre un avis médical.

    Conseils hygiéno-diététiques

    La constipation est souvent liée à une mauvaise alimentation, un manque d’activité physique, du stress... C’est pourquoi, avant même de chercher à prendre un traitement, il peut être suffisant de suivre les conseils suivants : 

    • Boire suffisamment d’eau, 1,5 litre par jour, mais pas plus de 1 à 2 verres au cours du repas

    • Prendre un grand verre d’eau tiède le matin au réveil

    • Manger suffisamment de fibres : légumes, légumineuses, céréales complètes, fruits (kiwi, pruneau…)

    • Avoir une activité physique régulière qui permet de solliciter les muscles abdominaux : marche, …

    • Aller aux toilettes à heures régulières

    • Utiliser un petit marchepied pour surélever les pieds aux toilettes.

    Si malgré ces conseils, la constipation perdurait, voici une sélection de compléments alimentaires qui pourraient vous aider :

     En cure

     

    Pour un usage occasionnel

    • DRAGÉES VÉGÉTALES REX - LEHNING :  Adultes et enfants de plus de 12 ans : 1 comprimé après le repas du soir.  L'effet laxatif se manifeste environ 10 heures après.

    Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

     

  • Equilibre acido-basique

    Qu’est-ce que l’équilibre acido-basique ? 

    Pour fonctionner convenablement, l’organisme a besoin d’un équilibre entre les éléments acides et les éléments alcalins (ou basiques). Ainsi, le sang artériel a un pH normalement compris entre 7,35 et 7,45 et différents systèmes de régulation interviennent pour maintenir cette homéostasie. Lorsqu’il y a un excès d’acidité dans le sang, le pH tend à diminuer, on parle d’acidose, et à l’inverse lorsqu’il y a un excès d’alcalinité, le pH tend à augmenter et on parle alors d’alcalose.

    La balance entre éléments acides et alcalins est principalement influencée par l’alimentation et l’action de différents organes (poumons, reins et foie). Par conséquent, une alimentation déséquilibrée ou encore une pathologie touchant ces différents organes peuvent conduire à des troubles acido-basiques. Acidose et alcalose nécessitent une prise en charge médicale (parfois en urgence).

    Acidose et Alcalose

    Les principaux symptômes d’une acidose sont :

    • Nausées et vomissements
    • Malaise
    • Hyperventilation
    • Hypotension
    • Troubles du rythme cardiaque
    • Coma

    Les principaux symptômes d’une alcalose sont :

    • Irritabilité
    • Spasmes, crampes et secousses musculaires
    • Hypoventilation
    • Picotements, fourmillements dans les extrémités ou au niveau des lèvres

    Cependant, les troubles acido-basiques ne se traduisent pas toujours par l’apparition de tels symptômes. En effet, les troubles les plus légers peuvent évoluer silencieusement dans la mesure où l’organisme parvient encore à compenser les variations de pH. Toutefois, une absence de symptômes ne signifie pas une absence de conséquences avec le temps (par exemple déminéralisation osseuse et perte de masse musculaire en cas d’acidité excessive).

    Attention aux excès d’acidité dus à l’alimentation

    Avec l’industrialisation agroalimentaire et l’appauvrissement en nutriments des aliments (fruits, légumes et céréales), les déséquilibres alimentaires sont fréquents. Une alimentation riche en protéines et pauvre en fruits et légumes se traduira à long terme par un excès d’acidité chronique.

    Les protéines représentent une source importante d’éléments acides. Les aliments les plus riches en protéines sont les viandes et poissons, les œufs, les produits laitiers et les céréales.

    A l’inverse, fruits et légumes sont des sources majeures d’éléments alcalins. Citons notamment les brocolis, les carottes, les salades, les poivrons, les pommes de terre, les asperges, les champignons ainsi que les bananes, les pommes, les raisins, les fraises, les abricots, le citron jaune ou encore le gingembre.

    Nos conseils hygiéno-diététiques :

    • Veiller à l’équilibre entre les apports en protéines et en minéraux alcalins.
    • Privilégier les aliments non transformés, complets, naturels et de saison si possible.
    • Limiter la consommation de sodas.
    • Boire environ 1,5L d’eau par jour.
    • Pratiquer régulièrement une activité sportive (en plein air si possible).
    • Eviter le stress.

    Pour celles et ceux qui ont des difficultés à équilibrer leur alimentation, il possible de recourir à des compléments alimentaires :

    • Basi-Phar PHG : prendre 2 à 4 gélules par jour pendant 15 jours. Cure renouvelable.

    ou

    ou

    Afin d’identifier le protocole qui vous correspondra le mieux, vous pouvez à tout moment consulter la fiche détaillée de chacun des différents produits proposés. Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Fatigue

    Comment réagir face à la fatigue ? 

    Découvrez nos conseils et une sélection de compléments alimentaires

    La sensation de fatigue est un signal physiologique naturel et bénéfique qui se manifeste en nous lorsque notre corps a besoin de se reposer après un effort. Cette sensation de fatigue est passagère et se dissipe généralement après une bonne nuit de sommeil ou en tout cas après une période de repos suffisamment longue.

    Toutefois, il arrive que la fatigue persiste malgré le repos, parfois durant plusieurs semaines voire des mois. Dans ce cas, la fatigue ressentie n’est plus corrélée à l’activité physique ou intellectuelle, on parle alors d’asthénie. Au-delà du manque d’énergie, cet état de fatigue chronique généralisé peut s’accompagner de déprime passagère.

    Une asthénie peut être associée à différentes causes telles que le stress, le surmenage, le burn-out, une alimentation déséquilibrée mais aussi certaines maladies (infections, anémie, dépression, hypothyroïdie et bien d’autres…). Vous devez impérativement consulter votre médecin si vous constater que la fatigue s’accompagne de fièvre, de douleur, d’une perte de poids, d’un état dépressif ou encore si la fatigue ne s’améliore pas malgré la prise de compléments alimentaires adaptés.

    Les conseils hygiéno-diététiques :

    • Adoptez une heure de coucher régulière et dormir suffisamment (8 heures de sommeil).
    • Equilibrez votre alimentation pour ne pas manquer de vitamines ou de minéraux.
    • Faites des pauses, n’abusez pas du café, du thé ou de l’alcool.
    • Pratiquez une activité physique régulière.

    Cure de nutriments :

    • Magnésium SiMa : 3 à 6 comprimés par jour, de préférence au cours des repas, pendant 1 à 2 mois.
    • Ergycébé : prendre 1 à 2 gélules par jour avec un peu d’eau, pendant 1 mois, à renouveler si besoin.
    • Equilibre Energie : 1 à 3 gélules par jour, à distance des repas pendant 1 mois.

    Pour ceux et celles qui ont tendance à manquer de fer :

    • Actyferil : 1 gélule par jour pendant 2 mois.

    Afin d’identifier le protocole qui vous correspondra le mieux, vous pouvez à tout moment consulter la fiche détaillée de chacun des différents produits proposés. Avant de démarrer tout traitement, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Immunité

    Comment renforcer nos défenses naturelles ?

    Quelques conseils utiles pour prendre soin de son système immunitaire

    Notre système immunitaire a pour rôle de combattre les maladies et de nous protéger des microbes qui nous entourent. Tant qu’elles fonctionnent bien, nos défenses naturelles sont en mesure de nous maintenir en bonne santé. Toutefois, certaines conditions telles que la fatigue, le stress ou la dépression peuvent entraîner un affaiblissement de notre immunité et nous devenons alors plus susceptibles de tomber malade.

    Les règles élémentaires pour entretenir nos défenses

    Nous ne le répéterons jamais assez, pour prendre soin de son système immunitaire, il faut commencer par avoir une bonne hygiène de vie (manger sainement, dormir suffisamment, pratiquer un exercice physique régulier et éviter le surmenage physique ou intellectuel). Etant donné notre mode de vie moderne, il est assez courant de traverser des périodes de stress et de baisse de vitalité et il convient dans ces moments de renforcer son organisme grâce à des compléments alimentaires.
    De plus, il faut penser à bien se préparer avant l’arrivée de la période hivernale car non seulement le froid nous épuise mais de plus, les microbes circulent davantage durant cette saison.

    Les compléments alimentaires pour stimuler l’immunité

    • RENFORSTIM : 2 capsules vertes et 1 gélule blanche le matin, avec un verre d’eau pendant 20 jours (cure renouvelable).
    • ERGYSTIMYL : prendre 2 à 3 comprimés par jour avec un peu d'eau pendant 2 à 3 semaines (cure renouvelable).
    • NORMALITE 1000 : 1 à 2 gélules par jour le matin de préférence pendant 1 mois (cure renouvelable).

    Pour les enfants (à partir de 3 ans) :

    o   Pour les moins de 5 ans : 1 cuillère à café matin et midi, après le repas.

    o   A partir de 5 ans : 2 cuillères à café matin et midi, après le repas.

    A conserver au réfrigérateur après ouverture et à consommer dans les 30 jours.

    Afin d’identifier le protocole qui vous correspondra le mieux, vous pouvez à tout moment consulter la fiche détaillée de chacun des différents produits proposés. Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

    En savoir plus sur le système imunitaire et son fonctionnement :

    Le système immunitaire est constitué de 3 couches :

    • La barrière épithéliale comme la protection de la peau et les muqueuses, l'acidité gastrique ;
    • Les mécanismes de défense non spécifique ou innée ou naturelle dérivant des cellules de la lignée myoloïde". ;
    • Les mécanismes de défense spécifique ou adaptative dérivant des cellules de la lignée lymphoïde. Elle est responsable de la sécrétion de protéines spécifiquement dirigées vers les agents pathogènes extracellulaires : les anticorps produits par les lymphocytes B.
  • Infection urinaire,...

    De quoi s’agit-il et comment soigner une infection urinaire ?

    La cystite est une inflammation urinaire d’origine bactérienne qui touche l’urine ainsi que la paroi de la vessie.

    Elle touche surtout les femmes en raison de la concavité du méat urinaire et d’un urètre plus court. Elle est liée à la remontée de germes présents sur la peau, notamment en région péri-anale. Il s’agit de bactéries intestinales, des colibacilles (ou Escherichia coli) dans 90 % des cas. 

    Les symptômes sont : envie impérieuse et fréquente d’uriner, avec des volumes faibles de miction, des brûlures en urinant, une sensation de lourdeur ou pesanteur dans le bassin. Parfois il peut y avoir du sang dans les urines. Il est alors important de consulter un médecin.

    Conseils hygiéno-diététiques pour lutter contre la cystite

     La prévention est importante et passe par :

    1. boire suffisamment d’eau peu minéralisée, de jus, de tisanes : 1,5 à 2 litres par jour minimum en cas de crise

    2. éviter de se retenir, et uriner le plus souvent possible pour éliminer les germes

    3. ne pas manger d’aliments trop sucrés

    4. éviter le vin blanc et les épices en crise

    5. éviter la constipation

    6. ne pas porter de vêtements trop serrés

    7. hygiène intime avec un savon adapté.

     

    Voici une sélection de compléments alimentaires qui peuvent aider en prévention ou traitement de la crise :

     Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

     

  • Intestin irritable

    Tout ce qu’il faut savoir sur le syndrome de l’intestin irritable

    De quoi s’agit-il et comment se soigner ?

    Syndrome de l’intestin irritable, syndrome du côlon irritable ou encore colopathie fonctionnelle, ces trois termes sont équivalents et désignent la plus commune des affections intestinales. Ce syndrome concerne environ 10 à 15% de la population avec une prédominance chez la femme.

    Bénigne bien qu’invalidante, cette affection se traduit par des douleurs abdominales, des ballonnements et des troubles du transit : constipation, diarrhée ou alternance des deux.

    Les causes de cette pathologie sont encore mal connues toutefois, certains facteurs sont susceptibles de déclencher des poussées :

    • Fatigue
    • Stress
    • Voyage
    • Changement dans les habitudes alimentaires
    • Dysbiose intestinale (perturbation du microbiote)

    Le microbiote intestinal joue très probablement un rôle clé dans l’apparition de cette pathologie. En effet, des anomalies qualitatives ont été observées chez des personnes souffrant de colopathie fonctionnelle. De plus, l’action métabolique de la flore intestinale serait aussi perturbée, ce qui pourrait expliquer les ballonnements, les troubles du transit et l’hypersensibilité viscérale.

    Par ailleurs, il semble que le syndrome de l’intestin irritable n’augmente pas le risque de développer la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique ou le cancer du côlon.

    Quand consulter ?

    Certains signes cliniques doivent vous inciter à consulter, notamment la présence de sang ou de glaires dans les selles ou une perte de poids involontaire. De même, si vous avez plus de 45 ans et que les symptômes se sont déclarés récemment ou si vous avez des antécédents de cancer colorectal, il est indispensable d’être suivi par un médecin.

    Conseils hygiéno-diététiques

    Avant même de chercher à prendre des traitements, sachez qu’appliquer ces quelques règles peut vous donner de très bons résultats :

    • Manger à des heures régulières.
    • Ne pas sauter de repas.
    • Eviter les plats trop copieux ou trop riches en graisses.
    • Manger lentement, en prenant le temps de bien mastiquer les aliments.
    • Choisir des vêtements amples (qui ne serrent pas l’abdomen).
    • Limiter les aliments qui génèrent beaucoup de gaz intestinaux (haricots secs, chou, féculents, crudités etc…)
    • Eviter autant que possible le café, le tabac, l’alcool et les plats trop épicés.
    • Rechercher une éventuelle intolérance alimentaire (gluten, lactose).
    • Améliorer la qualité de votre sommeil.
    • Apprendre à mieux gérer le stress.

    Si malgré ces conseils, vous ressentez encore de l’inconfort ou des troubles digestifs voici une sélection de compléments alimentaires qui pourraient vous aider :

    Les probiotiques :

    • Optiflor - PHG : 1 à 2 gélules par jour, en dehors des repas, en cure de 30 jours (renouvelable).

    Ou

    Pour les personnes ayant des intolérances alimentaires :

    Parallèlement à la nutrithérapie avec les probiotiques, vous pouvez aussi compter sur les vertus de certaines plantes médicinales telles que la mélisse et le curcuma pour améliorer vos symptômes.

    Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Mémoire et concentration

    Quels compléments alimentaires utiliser pour entretenir et conserver sa mémoire et sa concentration ?

    Conseils pour entretenir nos fonctions cognitives

    Le cerveau est l’organe le plus complexe de notre corps. Il nous permet de réfléchir, d’enregistrer des informations, de ressentir des émotions ou encore d’interagir avec notre environnement. Il est composé de plus de 80 milliards de neurones, interconnectés par des synapses, et environ 120 milliards de cellules gliales qui protègent, soutiennent et alimentent les neurones.

    Prendre soin de son cerveau nécessite d’abord de bien s’alimenter. En effet, nos cellules cérébrales ont besoin pour fonctionner correctement d’apports suffisant en oméga-3, en vitamines (A, B, C et E), en oligoéléments (notamment le phosphore, le magnésium, le sélénium, le zinc, le fer et le potassium) et en énergie (glucides, lipides et protéines).

    De plus, pratiquer régulièrement une activité stimulante pour l’intellect est indispensable à l’entretien des facultés cognitives. Nul besoin de résoudre des casse-têtes tous les jours, vous pouvez vous adonner à la lecture, à un sport, à la musique, à la cuisine ou aux interactions sociales par exemple.

    Troubles de la mémoire et de la concentration : quand faut-il consulter ?

    Les fonctions cérébrales sont étroitement liées à notre état général, ainsi, lorsque nous sommes soumis à la fatigue, au stress ou à la déprime, nous avons plus de risque de développer des troubles de la mémoire et de la concentration. Ajoutons à cela que le sommeil joue un rôle fondamental dans le processus de mémorisation et qu’il est primordial de dormir suffisamment pour obtenir des performances intellectuelles optimales.

    Lorsque les troubles cognitifs persistent, deviennent trop fréquents ou sont trop importants, il est nécessaire de consulter un médecin pour en comprendre l’origine. 

    Prendre soin de notre matière grise avec les compléments alimentaires :

    Afin d’identifier le protocole qui vous correspondra le mieux, vous pouvez à tout moment consulter la fiche détaillée de chacun des différents produits proposés. Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Ostéoporose

    L'ostéoporose, qu'est ce que c'est ?

    L'ostéoporose est une maladie osseuse qui touche des millions de personnes dans le monde. Elle se caractérise par une diminution de la densité osseuse et un risque accru de fractures. L'ostéoporose peut être causée par divers facteurs, notamment l'âge, le sexe, le mode de vie, la génétique et certains médicaments. Heureusement, il existe des moyens de réduire le risque de développer l'ostéoporose, comme l'exercice régulier, le maintien d'une alimentation saine, l'évitement du tabagisme et la consommation excessive d'alcool. 

    Maintenir un bon apport en calcium et en protéines

    A partir de 50 ans, les femmes sont particulièrement exposées au risque d’ostéoporose du fait de la ménopause et de la chute du taux d’œstrogènes. L’os s’affaiblit puis se fragilise en devenant poreux, et donc fragile. C’est l’ostéoporose. L’os peut alors plus facilement se briser à la suite d’un choc ou d’une chute, mais aussi se tasser ou se fracturer spontanément, comme le col du fémur par exemple.  

    De plus, à partir de 35 ans, le squelette fixe moins bien le calcium et sa trame protéique s’appauvrit, sauf chez les sportives. Il est donc important de maintenir un bon apport en calcium et en protéines, ainsi qu‘une activité physique régulière.

    Nos Conseils hygiéno-diététiques en cas d'ostéoporose

    1.  Supprimer le tabac
    2. Sortir pour profiter de l’ensoleillement nécessaire à la synthèse de la vitamine D, qui joue un rôle essentiel dans la fixation du calcium par l'organisme
    3. Pratiquer une activité physique régulière
    4. Consommer des protéines animales et végétales
    5. Consommer des légumes frais pour leur action bénéfique sur l’équilibre acido-basique de l’organisme
    6. Consommer des aliments riches en calcium tout en limitant les laitages : oléagineux, légumineuses, certains légumes verts, fruits de mer

    Voici une sélection de compléments alimentaires et oligoéléments qui peuvent aider :

     Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

     

  • Perte de cheveux

    Pourquoi perdons nous nos cheveux ?

    Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les gens peuvent perdre leurs cheveux. Les causes les plus courantes incluent la génétique (calvitie héréditaire), l'âge, les hormones, les maladies et les blessures. Les facteurs environnementaux tels que le stress, une mauvaise nutrition et des habitudes de soins capillaires inappropriées peuvent également contribuer à la perte de cheveux. Si vous remarquez une perte de cheveux importante ou anormale, il est recommandé de consulter un médecin pour évaluer la cause et discuter des options de traitement.

    La bonne santé et la beauté de nos cheveux dépend de plusieurs facteurs, dont l’alimentation, notre état d’être, les événements de notre vie, un déséquilibre hormonal… L’alimentation actuelle est de plus en plus pauvre en micronutriments nécessaires à la croissance et au bon développement des cheveux. Ce qui entraine des cheveux ternes, mous, gras, voire une chute importante.

    Pour pallier cette carence nutritionnelle, il peut être intéressant de prendre un complément alimentaire en cure de 3 mois, qui apportera à l’organisme les micronutriments indispensables.

    Nos conseils hygiéno-diététiques pout lutter contre la perte des cheveux

    • Mieux gérer le stress

    • Equilibrer son alimentation : avec un apport suffisant en vitamines du groupe B, en oligoéléments et minéraux tels que le zinc et le fer, mais aussi en acides aminés soufrés (chou, brocoli).

    Voici une sélection de compléments alimentaires qui peuvent aider à lutter contre la perte de cheveux :

    Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  •  Sinusite

    La sinusite, qu’est-ce que c’est ?

    L'origine de la sinusite remonte à l'Antiquité, quand on pensait qu'elle était causée par une accumulation de mucus dans les cavités nasales. Aujourd'hui, nous savons que la sinusite peut avoir différentes causes, notamment des allergies et des infections. Il s’agit d’une inflammation des cavités des sinus situées dans les os de la face et du crâne, d’origine virale ou allergique. Les muqueuses augmentent de volume et produisent du mucus, qui stagne dans les cavités sinusales. Souvent une surinfection bactérienne intervient ce qui devient douloureux.

    D’autres signes peuvent être associés, tels que la fièvre, l’obstruction nasale, la perte de goût et d’odorat. La sinusite est souvent chronique.

    Les causes de la sinusite

    Elle est parfois liée à une infection dentaire. Une déviation de la cloison nasale est également à rechercher, des polypes, un reflux gastro-œsophagien, un déficit immunitaire… Un avis médical est systématiquement conseillé.

    7 conseils hygiéno-diététiques

    1. Faire des lavages de nez en douceur avec de l’eau de mer soufrée ou non, plusieurs fois par jour

    2. Boire suffisamment d’eau, tisanes, bouillons de légumes…

    3. les laitages, les sucres et les graisses cuites pendant la crise

    4. Supprimer le tabac

    5. Baignades et voyages en avion sont contre-indiqués en crise

    6. Etre suivi par un dentiste

    7. Eviter l’exposition aux allergènes en cas d’allergie

     

    Notre sélection de compléments alimentaires qui peuvent soulager la crise :

    Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Stress

    Comment réagir face au stress ? 

    Découvrez nos conseils et une sélection de compléments alimentaires efficaces contre le stress.

    De nombreux événements de la vie peuvent engendrer un stress : la perte d’un emploi, un divorce, des difficultés financières ou relationnelles, un problème au travail… Mais au départ, le stress est une réaction physiologique normale qui permet de répondre à une situation nouvelle. En effet, le stress est la forme qu’utilise l’organisme pour mobiliser l’énergie emmagasinée et la rendre immédiatement disponible, pour combattre ou fuir.

    Les symptômes peuvent être une accélération du rythme cardiaque, de la respiration, une augmentation de la pression artérielle, une modification des mouvements du côlon, la chair de poule, une transpiration excessive.

    De nos jours, le stress permet simplement de faire face ou de s'adapter aux innombrables événements de l’existence. Il n’est pas forcément néfaste. Et dans certains cas, il est même plutôt positif et constitue une sorte de moteur. On parle de bon stress par opposition au mauvais stress. Mais il arrive que l'on soit submergé par le stress et/ou que celui-ci dure et entraîne un épuisement de l'organisme. 

    Les conseils hygiéno-diététiques :

    • Evitez les excitants tels que café, thé et alcool
    • Pensez à varier votre alimentation notamment avec des produits frais
    • Pensez à faire des pauses dans la journée
    • RESPIREZ en conscience pendant quelques minutes ! La respiration est un très bon moyen pour faire redescendre le niveau de stress.
    • Pratiquez une activité physique régulière.

    Cure de compléments alimentaires adaptée au stress :

    Le 1er réflexe en cas de stress : une cure de magnésium !

    • Magnésium SiMa : 3 à 6 comprimés par jour, de préférence au cours des repas, pendant 1 à 2 mois.
    • Equilibre Magnésium BIOPHENIX - Vitalité : 2 à 3 gélules par jour, préférentiellement le matin, pendant 1 à 2 mois.

    Ensuite, certains compléments alimentaires peuvent être utiles, notamment pour agir au niveau des neurotransmetteurs en jeu en cas de stress :

    • ERGYSTRESS Seren : pour apaiser les émotions et gérer les pulsions sucrées liées au stress.
    • ERGYSTRESS Activ : en cas de manque de motivation, apathie, fatigue, et face à un stress passager.

    La formule complète PHG :

    • D-Str'San : apport de magnésium, taurine, vitamines du groupe B et plantes adaptogènes et calmantes.

    Afin d’identifier le protocole qui vous correspondra le mieux, vous pouvez à tout moment consulter la fiche détaillée de chacun des différents produits proposés. Avant de démarrer tout traitement, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Sommeil

    Quels compléments alimentaires choisir pour favoriser l’endormissement et améliorer la qualité du sommeil ?

    Difficulté d’endormissement, réveils nocturnes, sommeil non réparateur

    De nombreux français se plaignent d’avoir un mauvais sommeil, entrainant de la fatigue, des troubles de la concentration et de la mémoire.

    Les problèmes de sommeil occasionnels sont souvent provoqués par le stress, un décalage horaire, une hyperactivité mentale ou physique avant d’aller se coucher, un changement de situation, une consommation tardive de substances stimulantes etc…

    Dans certains cas, adopter de bonnes habitudes avant d’aller se coucher suffit à rétablir un sommeil normal :

    • Limiter le temps passé devant les écrans le soir (TV, smartphone, ordinateur etc…).
    • Eviter les activités trop stimulantes en fin de journée (activité sportive ou intellectuelle intense).
    • Veiller à ce que la température de la chambre soit confortable (19-20°C).
    • Eviter les dîners trop copieux.
    • Limiter la consommation de substances excitantes (café, alcool et tabac).

    De plus, il existe des compléments alimentaires qui peuvent vous aider à retrouver un bon sommeil.

    Le magnésium :

    Oligo-élément intervenant dans de nombreuses réactions biochimiques, le magnésium est notamment impliqué dans la gestion du stress, dans l’équilibre psychique et la production d’énergie. Un manque de magnésium peut entraîner de l’insomnie et de la fatigue. Voici quelques suggestions :

    La valériane (Valeriana officinalis) :

    la valériane est une plante dont les racines sont traditionnellement utilisées pour leurs vertus sédatives. La valériane s’associe très bien à d’autres plantes relaxantes telles que l’eschscholtzia et la passiflore (voir notre formule Optinox).

    La mélatonine :

    La mélatonine est l’hormone du sommeil, produite naturellement par la glande pinéale dans notre cerveau. Responsable du rythme veille-sommeil et de l’horloge biologique, la mélatonine est associée à un pic de sécrétion le soir lorsque nous nous retrouvons dans l’obscurité.

    Ainsi, lorsque vous prenez un complément alimentaire à base de mélatonine, il est très important d’éteindre toutes les sources lumineuses (y compris les écrans) car la lumière perturbe l’action de la mélatonine.

    La mélatonine s’utilise principalement en cas de décalage horaire ou en cas de difficulté d’endormissement. Il existe de nombreuses formules qui associent la mélatonine à d’autres composés naturels pour favoriser le sommeil.

    Retrouver ci-dessous nos suggestions de compléments alimentaires contenant de la mélatonine :

    Important à savoir : lorsque les troubles du sommeil deviennent chroniques (s’ils durent plus d’un mois) ou s’ils s’accompagnent d’autres symptômes telles que des douleurs chroniques ou un état dépressif, il est nécessaire de consulter un médecin car ces perturbations peuvent être provoquées par une maladie sous-jacente. Par ailleurs, un sommeil fragmenté, associé à un surpoids ainsi qu’une importante somnolence diurne doit conduire à rechercher un syndrome d’apnée du sommeil.

    Avant de démarrer votre cure, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

  • Afficher :
Résultats 1 - 1 sur 1.
  • Interdit bébé
  • Interdit femme enceinte
  • Interdit femme allaitante
  • Interdit enfants -6 ans
  • Interdit enfants -15 ans
  • Interdit conduite

    Un consommateur averti en vaut deux ! Pour une consommation éclairée, voici un lien ci-dessous vers le guide des compléments alimentaires.  Face à un trop grand nombre d'informations, parfois des publicités cachées sous forme d'articles "scientifiques", voici les essentiels à connaître. https://www.pharmacie-homeopathie-generale.fr/img/cms/LES COMPLEMENTS...

    0,00 €
    Exclusivité web !
Résultats 1 - 1 sur 1.