Hémorroïdes

Que faire en cas de crise hémorroïdaire ?

De quoi s’agit-il concrètement ? Existe-t-il des solutions naturelles pour s’en débarrasser ?

La crise hémorroïdaire est le résultat d’une dilatation excessive des hémorroïdes, qui sont des veines situées au niveau du rectum. Cette crise se traduit habituellement par l’apparition de douleurs dans la régi...

Que faire en cas de crise hémorroïdaire ?

De quoi s’agit-il concrètement ? Existe-t-il des solutions naturelles pour s’en débarrasser ?

La crise hémorroïdaire est le résultat d’une dilatation excessive des hémorroïdes, qui sont des veines situées au niveau du rectum. Cette crise se traduit habituellement par l’apparition de douleurs dans la région anale, de démangeaisons et parfois de saignements (surtout après la grosse commission). Bien souvent, les problèmes d’hémorroïdes surviennent à la suite d’une constipation mais d’autres facteurs peuvent aussi les déclencher. En effet, la consommation excessive d’alcool, de café ou d’aliments très épicés est susceptible de provoquer des troubles veineux au niveau des hémorroïdes. De même, la position assise prolongée et le port de vêtements trop serrés à la taille sont des causes possibles. Enfin, notons que chez la femme, la grossesse et l’accouchement sont d’importants facteurs de risque.

Quand faut-il consulter son médecin ?

Bien qu’il s’agisse d’une affection courante et généralement bénigne, tout signe de gravité doit vous alarmer et vous inciter à demander l’avis de votre médecin. La consultation médicale est notamment requise si la crise hémorroïdaire dure plus de 5 jours, si vous ressentez d’intenses douleurs, si vous avez de la fièvre ou encore des saignements importants.

Quelques conseils simples pour empêcher les récidives

Pour réduire le risque de récidive, il est conseillé de limiter la consommation d’alcool, de café et d’aliments gras ou fortement épicés. En outre, il convient de bien s’hydrater et d’augmenter la part des fibres dans l’alimentation (fruits, crudités, céréales) afin de favoriser un bon transit. Par ailleurs, il est aussi recommandé de faire régulièrement de l’exercice physique et d’éviter de rester assis trop longuement sans se lever.

Comment se soigner en cas de crise hémorroïdaire ?

Notre sélection de remèdes homéopathiques : sans contre-indication et à prendre par voie orale.

  • Aesculus hippocastanum 5 CH et Hamamelis virginiana 5 CH : prendre 3 granules de chaque, 3 fois par jour à distance des repas pendant une semaine.
  • En cas d’hémorroïdes très douloureuses : Muriaticum acidum 5CH : prendre 3 granules, 3 fois par jours à distance des repas pendant une semaine.

Pour davantage de précisions, vous pouvez consulter notre guide de l’homéopathie sur les hémorroïdes.

Notre sélection de pommades à base de plantes : en application locale pour une action immédiate :

  • Pommade Ratanhia 4% : un produit de référence pour les hémorroïdes et les fissures anales. Faire 2 applications par jour pendant une semaine.

Ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans.

  • Pommade Aesculus composé : une alternative à la pommade Ratanhia, pour soulager les douleurs et les démangeaisons provoquées par les hémorroïdes. Faire 2 applications par jour pendant une semaine.

Ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans.

En complément d’un traitement local, nous conseillons d’ajouter une formule veinotonique par voie orale.

Notre sélection d’EPS (Extrait de Plante Standardisé) :

Vous pouvez demander un mélange en quantités égales de ces trois plantes en EPS. La posologie est alors : 5 mL du mélange, à boire 2 fois par jour pendant une semaine.

Si vous préférez prendre des gélules, nous vous conseillons notre formule Opti-V’n PHG : 2 gélules par jour pendant une semaine.

Afin d’identifier le protocole qui vous correspondra le mieux, vous pouvez à tout moment consulter la fiche détaillée de chacun des différents produits proposés. Avant de commencer tout traitement, pensez à consulter les précautions d’emploi du (ou des) produit(s) que vous aurez sélectionné(s).

Détails
Résultats 1 - 9 sur 9.
  • Interdit bébé
  • Interdit femme enceinte
  • Interdit femme allaitante
  • Interdit enfants -6 ans
  • Interdit enfants -15 ans
  • Interdit conduite
Résultats 1 - 9 sur 9.